Être femme en 2017

À la vue de ce titre certaines femmes cliqueront par curiosité, d’autres par engagement pour cette cause. La plupart des hommes ne cliqueront pas, peut être par peur de lire les lignes qui suivent. 

Il y a deux jours, je postais sur Instagram, une photo en maillot de bain – que vous pouvez retrouver plus bas – assise dans mon couloir. Suite à quoi, un jeune homme m’as « harcelé » de messages afin de me draguer. Basique malheureusement, mais il ne savait pas trop sur qui il tombait. Suite à cet échange avec ce charmant jeune homme – ironie bien sur – j’ai décidé de vous parler d’un sujet qui me tiens à cœur : Être femme en 2017

Etre femme

Être femme :

En 2017, les clips de rappeurs fusent sur nos écrans. Nous montrant la femme, quasiment nue et se déhanchant sur des voitures. En 2017, le nombre de femmes agressées, violées, tapées est hallucinant. De nos jours, mettre un short ou une jupe est un calvaire pour certaines femmes, car remarques désobligeantes il y aura. Actuellement, des centaines de femmes n’osent pas sortir seules le soir de peur de se faire racketter ou pire. En 2017, lorsqu’on poste une photo en maillot sur internet, nous sommes des putes. C’est un terme peut-être violent, mais c’est pourtant tout naturellement qu’il sort de la bouche des hommes – et même des femmes parfois – qui ne voit pas lde mal à le dire. 

Messieurs, je vais juste vous expliquer une petite chose. C’est déjà bien assez contraignant d’être une femme parfois, avec tout ce qui en découle derrière, pour que vous veniez en rajouter une couche. En 2017, il serait temps de se réveiller et d’apprendre à respecter les femmes. Avant de venir nous faire la moindre remarque sur la manière dont on s’habille, dont on parle, dont on pense. Indignez-vous de tout ce que les médias peuvent nous montrer, dégradant souvent la femme au titre d’objet de désir et/ou d’objet sexuel. Apprenez à ne jamais juger une femme sur son physique, à les défendre face à des situations d’agressions physique/morales. Et ensuite, seulement, ensuite, je vous permettrais de me faire remarquer quoique ce soit. 

Etre fière de l’être :

Mesdames, je vous en supplie, ne vous laissez jamais faire. Assumez qui vous êtes, votre corps, vos opinions, vos envies et vos rêves. Vous êtes belleset non pas bonnes – et personne ne doit jamais vous abaisser à quelque chose que vous n’êtes pas. Si vous souhaitez poser en lingerie, faites le. Si vous voulez hurler dans la rue, faites le. En soirée, si vous voulez embrasser tous les célibataires – et que vous l’êtes aussi – faites le. Ne laissez personne vous atteindre avec leurs jugements et leurs critiques. Ne vous refusez rien sous prétexte que vous êtes une femme. Voyagez, faites des études, ayez une carrière de femme d’affaires, construisez votre famille ou non. Faites ce que vous voulez. 

Et si un jour, un homme, vous prends pour ce que vous n’êtes pas. Ne vous laisser jamais faire. Rentrez dans le tas, vous n’êtes pas plus faible que lui. Pourquoi eux, auraient le droit de tout faire, tout dire sous prétexte que ce sont des hommes ? Et nous nous devrions nous taire parce que nous sommes des femmes ? Dans quel monde vivons nous sérieusement ! Je refuse que la femme ne puisse pas faire comme les hommes, après des siècles de bataille. Il serait temps que les hommes capitulent. 

Entre femmes :

C’est vrai que les hommes sont rarement tendres avec nous. Mais nous sommes parfois bien pire entre nous. C’est là qu’il faut que nous continuions à nous battre. Vivez votre vie comme vous l’entendez, mais surtout laisser les autres vivres comme ils le veulent. Arrêter le jugement, la mesquinerie et la jalousie. Ça ne vous réussira pas de toute manière. Apprenez de la différence des autres plutôt que d’envier ou de détester cette différence. C’est dans la diversité de nos cultures, de nos religions, de nos morphologies, de nos couleurs de cheveux, de nos esprits que l’on forge des femmes et des hommes ouvert à la différence. 

Soyez bienveillantes entre vous, et ce, depuis le plus jeune âge. Combien de filles viennent me parler pour me dire que le collège ou le lycée se passe mal. À la période ou le corps change, les remarques sont encore plus tranchantes. Mais sachez que le corps « parfait » n’existe pas, que celles que vous admirez sont – trop – souvent retouchées ou en carences alimentaires et qu’elles ne représentent même pas 2 % de la population. Oui, le reste on des vergetures, de la cellulite, des boutons, et j’en passe. C’est ça la vraie femme et c’est ça que vous devez défendre. 

Etre femme

Le plus fou dans cette histoire, c’est qu’en 2017, nous sommes encore obligées d’écrire sur ce sujet. De nous battre pour vivre tranquillement. C’est ça le pire. J’ai des centaines de choses à dire encore, mais je me répéterais sûrement. Je m’arrête donc là, et rappelez vous : vous êtes belles et fortes. Alors aujourd’hui je vous publie cette série de photos, en levant mon majeur à tous les hommes à qui ça ne plaît pas. 

Beaucoup d’amour pour toutes les filles qui me liront, et un grand merci aux hommes bienveillants que j’ai dans ma vie ou qui ont lu ces quelques lignes. ♡

22 commentaires sur “Être femme en 2017

  1. Super article ! Je suis aussi révoltée que toi ! Et comme plein d’autres, je pense aussi que le pire loup pour la femme est la femme. La femme est un loup pour la femme quoi… lol. Enfin heureusement, on trouve de plus en plus de femmes bienveillantes et solidaires, ouf !
    Pour ce qui est des femmes qui critiquent les autres, c’est bien souvent parce qu’elles ne s’autorisent pas elles-mêmes à faire ce qu’elles reprochent aux autres. Comme elles se restreignent trop pour respecter le patriarcat tellement ancré dans leur tête, elles s’en prennent à la mauvaise cible. Mais du coup, moi, ce genre de femmes, je leur fais un grand fuck et je les vire de ma vie. Si tu ne te respectes pas (en tant que femme), tu ne respecteras jamais personne, alors c’est mort avec moi.
    Sinon, j’ai du mal à assumer ce mot « féministe » aussi mais je le suis pourtant à 150%. C’est juste mon entourage qui cherche à me faire taire sur des sujets importants, mais je tiens bon et je tiendrai toujours. Ca me donne encore + envie de crier que je suis féministe et que j’emmerde les machos coincés du bulbe !
    Bref, je pourrais en parler des heures aussi tellement ce sujet me révolte 😁 En tous cas bravo pour ton article et magnifiques photos 😍

  2. Hello !
    Ton article m’a touchée, d’autant que j’ai été agressée sexuellement il y a peu. Heureusement, le policier qui a pris m’a plainte a été génial. Il m’a dit de surtout continuer à porter des jupes, des robes, parce qu’il faut que les femmes aient le droit de s’habiller comme elles le veulent et que, de toute façon, les hommes qui veulent avilir les femmes trouveront toujours quelque chose.
    Merci pour ton article.

    1. Hello ma belle, ça me fends le coeur de lire ce genre de témoignage.. J’espère que tu va bien et continue de ne jamais avoir honte d’en parler ! Ce n’est pas de ta faute et ce n’est pas à toi d’avoir honte de ça. C’est en extériorisant que tu vas guérir plus vite de tes blessures. Sois forte <3

      Heureusement il existe encore des hommes compréhensifs, respectueux et droit !

      Merci pour ton témoignage, prends soin de toi,

      xx

    2. Navrée de ce qu’il t’est arrivé 🙁
      Mais ça fait du bien de lire que le policier a eu une réaction sensée ! On entend souvent parler de ceux qui ne réagissent pas correctement mais rarement de ceux qui sont humains avant d’être masculins !

  3. Pas mal comme article, ça reste encore assez vague (normal) mais c’est déjà pas mal !
    Juste un énorme souci pour une grammar nazi comme moi : la faute à « femmeS » dans le titre. On dit « femmE » pour dénommer une entité, c’est plus harmonieux. Ça ne donne pas envie de le lire et c’est dommage !
    Et je précise juste par rapport à ton commentaire ci-dessus que si tu penses ce genre d’article, tu ES bel et bien féministe. Malheureusement, à cause de Femen et Chiennes de Garde mal intentionnées, beaucoup de femmes pensent qu’une féministe est une castratrice poilue et lesbienne, auxquelles elles ne veulent pas être associées.
    Et bien non, nous sommes juste des combattantes pour l’équité 😉

    Sinon, bravo à toi !

    1. Hello Romane,
      Il reste vague car je l’ai écrit d’une traite et comme il me venait à l’esprit ! Comme je le dis à la fin, j’aurais encore des milliards de choses/exemples à dire mais je considère que c’est déjà pas mal !
      Effectivement je ne me suis pas relue et la faute n’est pas jolie, je l’ai corrigée !! 😉

      Concernant le féministe, c’était plus dans le sens ou je ne passe pas ma vie à traquer les autres sur ce sujet et j’en parle d’ailleurs rarement car je considère qu’on ne devrait même pas avoir à en parler. Mais cette fois j’étais vraiment remontée donc il fallait que ça sorte. Après oui dans le fond, nous le sommes un peu toutes puisque l’on défends nos droits ! ( Et je n’ai aucun soucis a être associée à une castratrice poilue et lesbienne d’ailleurs haha )

      Merci de ton commentaire constructif en tout cas, ça fait plaisir de te lire par ici !

      xx

  4. Bravoooo c’est un article de top vraiment, chaque mot est bien pesé et dans la bonne place, chaque ligne nous apprend qlq chose de plus important, Ah la femme ! Quand et quand ?
    @wish_with_itar ♥️♥️♥️♥️♥️♥️

    1. Merci Ithare ! ça me fait plaisir de te lire ici et je suis contente que tu te sente concernée par ce genre d’article !

      Merci pour ton petit mot,

      Bisous

      xx

  5. Je suis d’accord sur presque tout l’article mais il manque, à mon avis, une précision sur cette phrase : « En soirée, si vous voulez embrasser tous les célibataires – et que vous l’êtes aussi – faites le. » A mon avis, il manque « qui en ont envie » après le mot célibataire… Je trouve que le faire sans leur accord serait plutôt malvenu et contreproductif en terme de lutte contre le sexisme. Non ?

    1. Ahahha ton commentaire me fait rire car ça me paraît juste ÉVIDENT, et c’est pour ça que je ne l’ai pas préciser ! Pour moi c’est logique de ne pas embrasser quelqu’un qui n’en as pas envie ! Mais effectivement il faut peut être le préciser pour certaines personnes (et c’est bien dommage d’ailleurs )

      Merci pour ton petit mot en tout cas,

      Bisous

      xx

  6. Joli article ! J’ai grandi en fréquentant plus d’hommes que de femmes,j’étais un peu « garçon manqué » et ce n’est lorsque je suis devenue adulte, et ait commencé à côtoyer d’autres femmes que j’ai commencé à entendre des préjugés / clichés liés aux femmes. Aussi bizarre que cela puisse paraître, je trouve que celles à être plus dures envers les choix de femmes sont généralement des femmes. Je pense qu’elles se soient en compétition avec toutes les autres femmes de leur vie…

    Encore une fois: joli billet et les photos sont superbes !

    1. Merci beaucoup. Ah mais oui, les femmes sont les pires entres elles. Mais souvent les hommes sont très dégradants dans leur propos sans même se rendre compte qu’ils le soient. Et le problème est là. Mais oui je pourrais parler pendant des heures des relations entre femmes !

      Encore merci pour ton petit mot,

      Bisous
      xx

  7. Entièrement d’accord ! J’adhère totalement avec cette version du féminisme, bienveillante et fière de qui l’on est ! 🙂

    1. Je suis contente de lire ce genre de petit mots ! Je ne suis pas féministe mais je suis convaincue qu’il y a encore beaucoup de travail pour que nous soyons considérées à notre juste valeur !

      Bisous

      xx

Commentaires