Apprendre à s’aimer

Hello mes petits chats,

En ce moment, j’ai envie de vous parler, de me confier aussi un peu et pourquoi pas de vous aider. Cet article n’a pas de but précis, c’est moi toute entière qui écris ce que j’ai en tête.

Comme vous le savez peut-être, je suis en stage, dans un laboratoire de recherche. Les journées sont très denses, mais je m’éclate et ça ne fait que confirmer que je ne me suis pas trompé de voie dans mes études. Et 1 bon point, un ! Mais qui dit journée denses dit aussi peu de temps pour moi, pour les réseaux et pour mon bébé blog. Et malgré tout, ça me peine un peu, car je me surprends à aimer de plus en plus ce que je fais par ici et les enjeux que cela a.

Bref, je m’égare déjà, car mon stage n’était pas le sujet de cet article. Comme je, vous l’avez dit ici, j’ai assez confiance en mon travail et en ce que je fais dans la vie. Mais il y a une chose pour laquelle ça a toujours été plus compliquée : accepter son physique.

Beaucoup me diront que pour moi, c’est simple, que je ne suis ni grosse, ni maigre. Que je n’ai pas de caractéristiques physiques qui peuvent faire rire, ou se faire retourner les gens. Mais finalement, c’est plus compliqué que ce que vous pouvez penser.

Premièrement, il y a cette pression constante de la société qui, si vous n’avez pas des fesses à la Kim K et un ventre hyper plat, vous balance à la face que vous n’êtes pas terrible. Puis il y a aussi cette pression des réseaux sociaux. Et oui, même quand on décide de s’exposer comme je le fais, les critiques infondées ne sont jamais agréables à entendre. J’ai de la chance de ne pas trop recevoir de méchanceté gratuite – en même temps, vous êtes les meilleurs – mais parfois ça fait mal comme il se doit.

Deuxièmement, et toujours à cause des critères de beauté actuels, il y a cette recherche de la perfection constante. Le fait de ne jamais être satisfait de qui nous sommes. Toujours manger mieux, faire plus de sport, avoir la peau lisse et sans imperfections. Oublier même que c’est ces défauts qui nous caractérisent.

Et puis il y a ces années collège/lycée, dévastatrices pour beaucoup. Car si vous n’entrez pas dans LES critères, vous en prenez plein la gueule. Et c’est un peu même beaucoup – ce qui s’est passé pour moi. Déjà, je suis arrivée au collège à 10 ans. Et si vous me suivez, vous savez que je mesure juste 1m58. J’ai donc toujours était la plus petite en âge et en taille – de la classe. Et même, si maintenant, je sais le nombre d’avantages que ça a, à l’époque, j’en ai beaucoup souffert. Mais je crois que le pire, c’est que je n’ai jamais eu de poitrine. Ahhhhhh la fameuse, celle qui nous emmerde toute. Elle est trop grosse ou trop petite, mais jamais comme il faut. Et chez moi comment vous dire… Elle est quasi absente haha ! Et ça a été le sujet de rigolade de tous les mecs de mon collège pendant plusieurs années. Et croyez moi, faut avoir de sacrées épaules pour tenir.

Le fait est qu’avec les années, j’ai appris à voir le positif de tous ces défauts, malgré quelques complexes encore. Et je me rends compte que je prends de plus en plus plaisir à poser devant l’appareil pour ce bébé blog. Il y a encore toutes ses filles ultras canons qui me narguent, mais au final, c’est quoi le plus important ? C’est ce que moi, je ressens et comment je l’interprète !

Du coup aujourd’hui, j’avais envie de vous présenter une série de photos réalisées avec Laurine. C’est une série de portrait, et je l’aime beaucoup. Ça change un peu de ce que je vous propose d’habitude. Et c’est aussi pour cela que j’ai créé ce blog.

Vous en pensez quoi ?

 J’espère que cet article vous a plut, je reviens très vite avec de nouveaux projets. Prenez soin de vous !

Pleins de bisous !

22 commentaires sur “Apprendre à s’aimer

  1. Un joli post mais surtout des clichés superbes… Tu es une très jolie fille Marie, et crois moi tu n’as rien d’ordinaire car tu as ub visage atypique, doux et séduisant à la fois, quelque chose qui attire l’oeil. Je compatis pour le complexe de la poitrine, je sais que nos traits de féminité sont des caractères essentiels pour se sentir bien… Après avoir perdu la moitié de ma masse capillaire suite à une maladie, ça m’a foutu un coup. Mais on apprend a vivre avec et voir le bon côté des choses (je met moins de temps a me coiffer aha…) ! Continue ainsi. 💚

    1. Merci beaucoup Célia, c’est parfois très compliqué d’assumer entièrement nos défauts dans cette société qui nous met une pression monstre. Mais je crois qu’en grandissant on apprends à faire avec et surtout à ne plus rien en avoir à faire du regard des gens. C’est un travail de longue haleine mais je suis sûre qu’on y arrivera 😉

      Je te souhaite un bon rétablissement si ce n’est pas déjà le cas et beaucoup de courage pour affronter la vie et les gens qui rencontreront ton chemin. Ton petit mot m’as mis beaucoup de chaleur dans le coeur, ça fait du bien d’être suivie par des nanas aussi géniales que toi.

      Plein d’amour <3

  2. Même si tu t’adresse plutôt aux filles, je trouve ton post vraiment touchant, c’est bien de réussir à s’ouvrir. Et quel charme !

    1. Hello Alex,

      c’est vrai qu’on oublie aussi parfois que ces jugements physiques peuvent aussi toucher les hommes. Merci beaucoup pour ton commentaire et pour tes compliments,

      Bonne journée !

  3. Je considère que le monde dans lequel on vit veut nous faire rentrer dans des cases, « il faut être comme ça… ». C’est malheureux car quelque fois, on peut se perdre sur qu’il on est, ce que l’on est (est ce que je m’égare?). On a tous des choses que l’on aime pas chez nous, et je suis d’accord qu’il faut essayer de voir le positif! J’ai appris à m’accepter avec le temps, mais je pense avoir encore un peu de chemin à faire. Sinon, les photos sont sublimes!

    1. C’est clair, on nous met beaucoup trop vite dans des catégories : top maigre, trop grosse, pas assez grande, etc… Et parfois ça entraîne des complexes énorme pour des petits trucs qui n’en valent même pas la peine !

      Merci beaucoup pour ton petit message, à très vite,

      xx

  4. Très joli article mais surtout les photos sont superbes !! Authentiques, brutes et douces en même temps. Bravo pour cette série à vous deux 🙂
    Marion

  5. Olalalaaaaa j’adore les photos. Effectivement ça change de ce que tu nous proposes en général mais elles sont magnifiques, tu es magnifiques. Autant à l’extérieur qu’à l’intérieur, n’en doute pas.
    Copine de petite taille et de poitrine absente 😉
    Je ne te dirais pas tous les avantages que ça a comme les grands décolletés et les mecs préfères les nanas petites (c’est plus mignon et ça se range facilement)
    Mais je comprend ce que tu veux dire. On voit et entend tellement de chose que l’on ne sait plus. On est perdue entre ce qu’on attend de nous et ce que nous souhaitons réellement. On nous dit sans cesse comment nous devons être mais qu’il faut aussi que l’on reste nous. Elle est où l’identité dans tout cela ? Nul part je le crains. Alors faisons une chose : s’en foutre. Si on faisait ce qu’on voulait ? Mangeons, buvons, dormons, abusons et baisons comme on le veut !
    Ne doute pas de toi mon chat, tu es si belle tu sais et adorable au fond. Je pense fort à toi et t’aime très fort <3

    1. Mon petit chat,

      Tu sais tout ce que je pense et je sais aussi tout le travail que tu fais sur toi en ce moment, concernant d’ailleurs ce sujet ! Je sais comme c’est compliqué parfois, comme tu traverse des moments qui ne sont pas joyeux. Mais je sais aussi que tu vas y arriver et que tu est une personne merveilleuse et magnifique.

      Je t’aime fort fort fort et merci pour ton soutien <3

  6. J ai jamais vu sa nul part ses très beaux ce que tu as écrit et juste ment la preuve ses q on est tous unis

    1. Sache que tu es un personne très douce et qui inspire beaucoup de confiance et de tendresse. C’est dur mais je suis sûre que tu arrivera à affronter tout ce qui t’arrive de la meilleure des façon. La roue tourne comme on dit, et j’espère que pour toi elle tournera vite.

      Pleins de bisous à très vite !
      xx

  7. Hello Marie ! Super article… Que je te comprends ! C’est un travail quotidien de devoir s’accepter telle que l’on est, sans prendre en compte les « modèles » de la société. Surtout quand on doit construire une confiance que l’on a jamais vraiment eu à cause du collège en effet.. En tout cas, même si on doit souvent te le dire, ça fait toujours du bien de l’entendre : Tu es superbe 🙂
    Belle journée !

    1. Oui c’est vraiment compliqué, surtout à l’heure actuelle où on s’expose a yeux du monde sur les réseaux, internet en général. Où la critique facile règne en maître. C’est parfois dur d’encaisser et de relativiser.

      Merci de ton petit commentaire et merci pour le compliment, ça me touche énormément.

      Bisous ma belle,
      xx

  8. Ta série de photo est sûrement l’une des plus belles que tu aies faite. Tu es superbe Marie. Je te comprends sur ton point de vue, mais sache qu’étant dans le même état d’esprit que toi, moi je dis « VIVE LES PETITS NÉNÉS » que ça plaise ou non.

    De gros bisous ma chérie.

    1. Merci ma beauté ! Ton compliment me va droit au coeur ! Merci également pour Laurine qui est derrière l’appareil!

      Hahaha en vrai quand on y pense, au moins, ils ne nous dérangent pas 😉

      Pleins de bisous à toi aussi baby !

      xx

  9. Ces photos sont magnifiques mon chaton d’amour ❤️
    Elles dégagent de la douceur et tu es sublime dessus 😘

Commentaires